dimanche 30 juin 2019

Lectures de juin 2019

Juin, c'est l'été qui arrive, c'est la fête de la musique, c'est la période du bac ou du brevet pour les lycéens et collégiens... et toujours autant de lecture pour moi. Voici ce que j'ai lu :
  • Le Château noir - Gaston Leroux
    • Français
    • Numérique
Finies les énigmes en chambre close pour Rouletabille, qui se lance dans un roman d'aventures en allant réaliser un reportage en Bulgarie en pleine guerre des Balkans. Il n'agit pas juste pour l'amour de l'information, mais aussi pour celui de la belle Ivana Vilitchkov, et quand celle-ci est enlevée avec les documents militaires sur lesquels reposent la victoire ou la défaite de l'armée bulgare, cela fait deux bonnes raisons pour Rouletabille de se jeter dans la gueule du loup en entrant au "Château noir", le repaire d'un Bulgare renégat nommé Gaulow qui s'intéresse de très près à Ivana. L'aventure est présente, plus que dans les précédentes aventures de Rouletabille, mais des personnages souvent caricaturaux n'aident pas à entrer dans l'histoire aussi bien qu'il le faudrait.
  • Les étranges noces de Rouletabille - Gaston Leroux
    • Français
    • Numérique
Dans cette suite directe du Château noir, Rouletabille et ses amis retournent à la rencontre de l'armée bulgare pour rendre compte de leurs aventures et de l'avancement de la guerre des Balkans. Mais Ivana Vilitchkov disparaît à nouveau, et pour la retrouver, Rouletabille n'a pas d'autre choix que d'aller jusqu'en Turquie, où la chambre aux trésors d'un sultan en exil attire toutes les convoitises. Une intrigue qui s'embrouille, des moments intéressants passés en ellipse au profit de dialogues entre des personnages qui changent d'avis comme de chemise sous prétexte de rebondissements, tout cela rend cette suite un peu décevante.
  • Le crime de Rouletabille - Gaston Leroux
    • Français
    • Numérique
Après avoir enquêté sur plusieurs meurtres, Rouletabille passe de "l'autre côté de la barrière" : c'est lui qui est accusé d'avoir assassiné son épouse et le supposé amant ce cette dernière, le volage professeur Roland Boulenger. "L'indulgence du jury" (oui, à l'époque on considérait qu'un mari qui tue sa femme infidèle est excusable...) ne lui suffit pas, il veut confondre et arrêter le véritable coupable. Les soupçons se portent sur Théodora Luigi, l'autre maîtresse du professeur Boulenger, mais avec Rouletabille, on peut s'attendre à un coup de théâtre, quitte à ce qu'il le provoque lui-même. Plus court que les précédents, ce roman est également mieux rythmé et remet en scène des personnages secondaires des épisodes précédents avec plus de cohérence.
  • Les Chroniques de Gabriel - Tome 2 : L'envol - Fred Marty
    • Français
    • Papier
Le temps a passé depuis la dernière visite de Gabriel et ses amis dans le monde mythologique, mais ils espèrent toujours pouvoir soigner l'amnésie d'Aymeric, qui semble être d'origine magique. Le besoin devient urgent quand le passé du jeune homme le rattrape, sous la forme d'assassins magiques bien décidés à lui rappeler le lien de sa famille avec les forces occultes. L'équilibre entre les deux mondes est menacé et le groupe d'amis va devoir rien moins que pactiser avec le diable pour résister à l'ennemi, et leurs pouvoirs magiques ne seront pas non plus de trop. Un peu moins de références geeks et plus de bagarre que le tome 1 pour cet envol du phénix, avec une fin qui fait attendre avec impatience la sortie du tome 3.
  • Le facteur 119 - Lydie Blaizot
    • Français
    • Papier
Le professeur McComb est un génie qui a créé pour l'Empire Loranys des "I.A.", véritables humains synthétiques dotés d'une intelligence autonome programmée par 118 facteurs. Mais la société pour laquelle il travaille a été corrompue par les Médroviens, les ennemis de l'Empire, et a ajouté un 119e facteur qui poussera ses créations à déclencher la chute de l'Empire. Quatre des I.A. sont soustraites au circuit "normal" pour avertir l'Empire de la menace, mais entre la méfiance vis-à-vis d'elles et les manœuvres des Médroviens, la tâche sera difficile, et il faudra toutes les compétences des I.A., l'intelligence de McComb et l'astuce de son oncle contrebandier au grand cœur pour y parvenir. Un savant mélange d'action, d'humour et de sentiments font de cette histoire une belle aventure qui rappelle un peu les films de science-fiction des années 90.
  • Son Excellence Eugène Rougon - Émile Zola
    • Français
    • Papier
Monté à Paris pour s'engager en politique, Eugène Rougon y connaît alternativement la gloire et la disgrâce, rappelant que plus haut on s'élève, plus dure est la chute. Les subtilités de la politique se mélangent avec les secrets d'alcôve, et on découvre que le pouvoir est difficile à garder quand on doit à la fois s'attirer les faveurs de l'empereur Napoléon III, se montrer généreux envers ses soutiens tout en se rappelant qu'ils n'attendent que la première occasion favorable pour vous frapper dans le dos, et se méfier des femmes. En effet, la relation tumultueuse entre Eugène Rougon et Clorinde Balbi, la seule femme capable à la fois de lui tenir tête et de lui faire tourner la tête, pourra être décisive pour son avenir quand la belle deviendra la maîtresse de l'Empereur. Peu d'action mais beaucoup de politique, qui a quelque chose de contemporain bien que l'histoire se passe sous le Second Empire : les mécanismes de l'ambition sont les mêmes quelle que soit l'époque.
  • Trials of a Teenage Werevulture - Emily Martha Sorensen
    • Anglais
    • Numérique - Téléchargé via le StoryBundle Urban Fantasy Bundle
Dans un monde alternatif où la plupart des gens sont des garous et autres créatures de légende, Lisette s'apprête à faire officiellement partie de son clan de faucons-garous, mais elle devient à la place un vautour-garou. Il n'existe aucun clan de vautours-garous dans sa ville, ce qui la condamne à rester seule ou à vivre en marge d'un autre clan. Un mystérieux vampire qui dirige un "clan des raretés" prétend avoir la solution de son problème... à moins que ce ne soit un piège pour contaminer son clan et d'autres et déstabiliser tout le monde des créatures. Au-delà de l'aventure, ce roman YA est toute une métaphore sur l'adolescence, les transformations qui l'accompagnent et la difficulté à trouver sa place dans une société impitoyable avec ceux qui ne "rentrent pas dans les cases".
  • Trifles of a Teenage Werevulture - Emily Martha Sorensen
    • Anglais
    • Numérique - Téléchargé via le StoryBundle Urban Fantsy Bundle
Lisette se rend à New Yeti pour y rencontrer le clan de vautours-garous qui s'y trouve, avec l'idée de lancer son propre clan de vautours-garous de son espèce, le vautour fauve. Ce qui, contrairement à ce qu'elle espérait, ne déchaîne pas l'enthousiasme, et le seul qui était prêt à la suivre voit sa métamorphose tourner en eau de boudin. Pire, le vampire qui l'avait déjà piégée la fait tomber dans un nouveau piège qui relâche des vampires temporels dans la nature. L'histoire reprend assez largement les principes du tome précédent, avec une héroïne qui semble encore plus têtue et persuadée d'avoir raison contre le reste du monde (ce qui ne l'empêche pas de sauter à pieds joints dans les pièges...)
  • How to Marry a Werewolf - Gail Carriger
    • Anglais
    • Numérique - Téléchargé via le StoryBundle Urban Fantasy Bundle
Parce qu'elle a perdu sa réputation dans la bonne société de Boston, Faith se voit laisser pour seul choix d'épouser un loup-garou à Londres. Elle n'aime pas son destin, mais la gentillesse de ses cousins britanniques, et surtout la rencontre avec le troublant Major Channing et sa meute, lui font du bien et lui laissent même entrevoir la possibilité d'un mariage heureux, du moins si son passé, celui du major ou d'autres événements imprévus ne se mettent pas en travers de leur route. Comme toujours avec Gail Carriger, on a affaire à un savant mélange de romance british très distinguée avec une légère touche de steampunk, d'héroïnes qui ne s'en laissent pas conter, de surnaturel et de beaucoup d'humour, le tout dosé comme un blend de thé de haute qualité, quasiment inratable et à consommer sans modération.

samedi 29 juin 2019

Concours des 650 followers !

Après avoir atteint plus vite que prévu les 650 followers sur Twitter, et n'ayant rien fait pour les 600, j'ai décidé de lancer un petit concours.
Je sais que j'avais dit par le passé que je ne ferais pas de concours "RT+follow", mais je n'avais pas vraiment d'idées pour celui-là, et ça peut être une bonne occasion de voir si ce concours se diffuse bien avec ce nombre de followers.
Le lot à gagner est un ebook des Chroniques Nottinger, le recueil de nouvelles inédit disponible uniquement en numérique qui lève un peu le voile sur l'histoire familiale des Nottinger, et qui forme un complément aussi indispensable qu'inattendu à L'étrange affaire Nottinger.
Pour y participer, tout est dans le tweet. Fin du concours le 14 juillet pour notre fête nationale !

vendredi 21 juin 2019

Ce que vous n'avez peut-être pas vu dans "Hello! Mister Crowley"...

A lire avant de commencer : cet article peut divulgâcher des éléments de Hello! Mister Crowley. Si vous n'avez pas encore lu Hello! Mister Crowley et que vous désirez vous préserver la surprise, vous pouvez tout de suite le télécharger via mon BookPack ou le lire directement sur Atramenta ou sur InLibroVeritas, et revenir à cet article plus tard.

Écrit pour le NaNoWriMo de novembre 2018, Hello! Mister Crowley était avant tout une tentative de me remotiver à l'écriture après la déception de Moortopia. Il y avait eu La légende de Thaalia entre les deux, mais même si j'en étais fière, je sentais qu'il y avait quelque chose qui n'allait toujours pas.
J'ai donc fait ce qui me semblait le plus sûr pour retrouver le plaisir d'écrire : écrire quelque chose d'absurde voire de délirant, qui m'amuserait. (C'est d'ailleurs dans la même optique que j'essaie actuellement de continuer Conan le détective barbare, mélange improbable de Conan le barbare et de Détective Conan.)
Comme pour deux de mes NaNoWriMo précédents, De Charybde en Scylla et La Passion et l'Opéra, je suis partie d'un scénario Lycéenne RPG qui me donnait déjà un univers et une trame utilisables, et qui avait l'avantage d'être un de mes scénarios les plus récents, si bien que je me souvenais encore (à peu près) de l'histoire. Comme les deux autres, Hello! Mister Crowley se déroule dans un lycée de filles, mais cette fois de nos jours : exit le XIXe siècle plus ou moins fantasmé, place aux lycéennes contemporaines qui font de la moto et se passionnent pour les films téléchargés ou les stories Instagram.
Couverture de "Hello! Mister Crowley".
Le titre Hello! Mister Crowley fait évidemment référence à l'occultiste Aleister Crowley, l'histoire se déroulant sur son lieu de naissance, la ville thermale de Leamington Spa en Angleterre. Le titre est cependant trompeur, puisque "Mister" Crowley n'apparaît jamais que sous la forme... d'une femme, cette incongruité étant apparemment la conséquence d'une erreur dans le rituel destiné à ressusciter l'occultiste. Si le scénario lui-même ne fait pas mention de la bisexualité d'Aleister Crowley, le roman l'évoque assez brièvement.
Le scénario propose aux joueurs quatre fins différentes (deux "bonnes" et deux "mauvaises" selon les choix des personnages lors de la dernière bataille), celle que j'ai choisie pour le roman est "la moins mauvaise des mauvaises" et pourrait presque passer pour bonne, quand on se rappelle que les héroïnes sont de simples lycéennes, et que c'est beaucoup leur demander qu'espérer qu'elles s'engagent dans un combat qui les dépasse depuis le début.
Parlons-en, d'ailleurs, des personnages. Commençons par ceux qui se trouvaient déjà dans le scénario de base, c'est-à-dire les PNJ. A part Crowley que j'ai déjà évoqué(e), on peut remarquer Krista Spark, dont le nom et l'apparence sont tirés du jeu vidéo Twisted Metal 2, ainsi que deux allusions à un autre jeu de rôle que j'ai pratiqué, Nephilim, avec Kyle (meilleur ami de Duncan Blackthorne, devenu ici "frère" de Krista) et "L'Homme en noir" qui n'est autre qu'une émanation de Duncan lui-même.
Le passage du "simple" scénario au roman implique d'ajouter à ces PNJ des héroïnes qui vont moins mener la danse que subir le scénario. La première que j'ai créée était Maggie May Sheller. Son prénom, inspiré d'une chanson de Rod Stewart, était également un moyen commode d'augmenter le nombre de mots avec un prénom double.
Autour d'elle s'est construite une petite bande appelée les Misfits, principalement en référence au film avec Marilyn Monroe mieux connu en France sous le nom Les Désaxés. Pearl Linton (brièvement surnommée "Black Pearl") emprunte son prénom à l'actrice Pearl Mackie. Quant à Danna O'Neill, c'est encore un autre lien avec Lycéenne RPG, puisqu'elle était une PNJ de ma première campagne sur forum, La Légende de Galrael. On la voit dans Hello! Mister Crowley qui montre l'Instagram d'une jeune fille nommée Alice O'Neill (mais qui n'est pas de sa famille), référence à la PJ de la même campagne, Ailis O'Neill (rien à voir avec le colonel O'Neill, en revanche).
La narration se place alternativement du point de vue des 4 amies, puis également de celui de leurs correspondantes japonaises quand elles arrivent en Angleterre. Pas d'inspiration particulière pour ces dernières, mis à part que Saki, l'adepte du style sweet lolita, se fournit chez Angelic Pretty dont je me suis amusée à décrire quelques robes...
Une robe Angelic Pretty du même genre que celles portées par Saki quand elle n'est pas en uniforme scolaire, au grand dam de ses amies anglaises !
Si chacune des Misfits et de leurs correspondantes japonaises a son petit quelque chose qui la rend unique, Maggie May reste celle qui prend le plus d'importance dans l'histoire, et j'avoue avoir pris un malin plaisir à décrire son obsession pour un certain Gavin Bellini, "un acteur écossais d'origine italienne" dans lequel on aura peut-être déjà reconnu... Peter Capaldi. Point n'est besoin d'aller très loin pour comprendre la référence, puisque "Gavin Bellini" était le nom de son personnage dans le film Soft Top Hard Shoulder. Plusieurs références à sa filmographie sont disséminées dans Hello! Mister Crowley, et il faudra trouver à quoi correspondent La légende de la fille des serpents, Les Voyageurs du temps ou encore son rôle de l'ange Paddington (plus difficile, celui-là !)
Cependant, l'élément qui prend le plus de place dans la susdite filmographie, Les Technomanciens, est totalement inédit. Enfin, pas tout à fait : je l'ai bricolé à partir de la toute première version jamais publiée du Don d'Osiris, qui s'appelait à l'époque Vitam Aeternam, en transposant l'histoire dans un univers cyber-urbain futuriste vaguement adapté de L'Incal. Comprenne qui pourra...
Si on ajoute à cela quelques petites allusions supplémentaires à d'autres vedettes de Doctor Who, comme une lycéenne nommée Jodie (mais beaucoup moins sympathique que Jodie Whittaker) ou le redoutable John Masters qui ressemble comme deux gouttes d'eau à John Simm qui jouait le Maître (tout le monde suit ?), il ne reste plus qu'à ajouter la dernière touche de folie à Hello! Mister Crowley : le yoyo du susdit John Masters a été ajouté après le début du NaNoWriMo, sur la suggestion d'un "yoyo démoniaque" sur Twitter.
En bref, Hello! Mister Crowley n'est clairement pas un roman qui révolutionnera la littérature, mais cela reste un NaNoWriMo que j'ai pris plaisir à écrire et pour lequel j'ai encore une affection particulière, sinon je ne lui aurais pas accordé plus de corrections qu'à, je crois, n'importe lequel des autres romans que j'ai écrits pour différents NaNoWriMo (à l'exception sans doute de Dernière Course, dont le statut est encore particulier). Si tout ce que j'ai raconté vous étonne, jugez-en par vous-mêmes : vous pouvez télécharger Hello! Mister Crowley via mon BookPack ou le lire directement sur Atramenta ou sur InLibroVeritas !

mardi 4 juin 2019

Stagiaires, attention au piège Wikipédia !

L'année scolaire se termine et l'été arrive, c'est le moment des stages et autres petits jobs d'été. Et comme tous les ans, des stagiaires débarquent sur Wikipédia, généralement dans de mauvaises conditions.
Personnellement, je serais d'avis de dire aux stagiaires : si on vous demande d'écrire l'article de "votre" entreprise sur Wikipédia, dites non et demandez poliment qu'on vous attribue une autre mission. Sinon, vous allez vous retrouver dans ce drame en quelques actes :

Acte I : Le texte
Si votre entreprise a décidé de vous "faciliter" les choses, elle vous procurera un texte comme base de travail (mais en vous suggérant de ne pas trop vous en éloigner), texte évidemment préparé par l'équipe marketing et approuvé par la direction, faisant l'éloge de votre entreprise "leader dans son domaine" (elles sont toutes leaders,  à tel point qu'on cherche même où sont les N°2). Sinon, on vous suggérera de vous inspirer du site web de l'entreprise, il y a tout ce qu'il faut et la direction connaît bien le contenu.
Si vous vous êtes un peu renseigné sur Wikipédia, vous proposerez le texte au forum de relecture qui est spécialement destiné à jeter un coup d’œil aux brouillons d'articles en devenir. Vous attendrez la relecture en vous disant que ce ne sera qu'une formalité, jusqu'au moment où le couperet tombera : texte pas neutre, absence de sources externes sur l'entreprise, voire violation de copyright du site (sur Wikipédia, le pseudonymat est de rigueur et on ne peut pas savoir si vous êtes bien un stagiaire autorisé à recopier le site, ou si vous vous faites passer pour tel !), bref, votre texte n'est absolument pas publiable tel quel. On vous indiquera sûrement quoi faire pour l'améliorer, mais cela impliquera presque toujours de tout jeter et de refaire complètement l'article.

Acte II : La disparition
Vous signalez le problème à votre responsable mais il/elle insiste pour que le texte approuvé par la direction soit publié. Ou, ne voulant pas d'ennuis, vous voudrez faire ce qu'on vous demande et publier le texte quand même. Ou tout simplement, l'acte I n'a pas lieu, vous ne passez pas par le forum de relecture et vous créez l'article directement.
Chose promise, chose due : l'article est supprimé, et quand vous le chercherez, vous trouverez une mention de la suppression avec la raison. Ce sera probablement "promotion ou publicité manifeste", "ne répond pas aux critères d'admissibilité", voire les deux. Si vous avez copié le site, vous aurez en prime "violation de copyright", et si vous avez fait un copier-coller d'un pavé sans utiliser le formatage propre à Wikipédia, il y aura aussi "test de débutant", "bac à sable" ou encore "texte incompréhensible".
Panique à bord : non seulement votre entreprise n'aura pas d'article, mais il est désormais possible qu'en la cherchant sur Internet, on trouve ces mentions de suppression !

Acte III : Le négociateur
Il vous faut restaurer l'article sous peine de voir votre stage tourner en eau de boudin. Pas de panique, il est possible de demander sa restauration. Si vous ne connaissez pas cette page et que vous essayez de republier l'article en vous disant qu'au bout de la 4e ou 5e fois ça passera, on vous y dirigera, si on ne vous bloque pas avant.
Mais restaurer un article ne se fait pas n'importe comment. Pour que votre demande ait une chance d'aboutir, il vous faudra présenter des articles de presse parlant de votre entreprise et prouvant ainsi qu'elle a déjà une notoriété suffisante pour respecter les critères. Si vous travaillez dans une PME d'emballage lambda à Trifouilly-les-Oies dont aucun journal autre que local n'a jugé bon de parler, qu'importe qu'elle fasse bien ses emballages, elle n'est pas dans les critères...
N'oubliez pas que les administrateurs de Wikipédia voient passer des dizaines de demandes par semaine et ne sont pas nés de la dernière pluie. Vous donner des airs d'autorité, déclarer que cet article est URGENT ou menacer de faire intervenir un avocat qui n'existe pas est le meilleur moyen de vous faire bloquer et de faire bloquer la création de l'article pendant longtemps. La seule trace qui restera de l'entreprise dans Wikipédia sera votre demande ridicule, qui fera encore plus de mal à l'entreprise. Elle pourra toujours dire que c'est l'initiative d'un stagiaire, le prétexte a tellement été utilisé que plus personne n'y croit.
Inutile également de jouer la carte de la pitié et de dire que votre stage ne sera pas validé si l'article ne passe pas. Même si c'est vrai, les règles d'admissibilité de Wikipédia ont été établies depuis longtemps, et elles ne vont pas changer à chaque fois qu'un stagiaire (ou même un salarié) est sur la sellette. Tout ce qu'on pourra vous conseiller, c'est d'essayer d'expliquer à vos responsables pourquoi ce n'est pas possible, et de leur demander encore une fois une autre mission pour votre stage.

Acte IV : La dernière croisade
Tout a échoué. La demande de restauration a été refusée, vos responsables ne comprennent pas le fonctionnement de Wikipédia et insistent pour que l'article soit publié, ou ils ne sont pas au courant parce que vous n'osez pas le leur dire. Vendredi matin sans faute, aura lieu la présentation de votre rapport de stage et vous devrez montrer l'article sur Wikipédia.
Mais vous savez qu'il y a des modifications de Wikipédia toutes les secondes et qu'il n'est pas possible de toutes les vérifier. Vous décidez donc de tenter un dernier coup de bluff.
Jeudi soir, ou plutôt vendredi vers quatre heures du matin, une heure où il y a peu de trafic et où les contributeurs sérieux sont couchés, vous remettez l'article en douce, en priant pour qu'il tienne jusqu'au moment de votre présentation. Après, ce ne sera plus votre problème.
Vous ferez donc votre présentation en essayant de ne pas montrer que vous n'avez pas beaucoup dormi, puis en conclusion, vous montrerez à la direction "votre" article...
Hélas, quelqu'un aura fini par le repérer, et l'aura supprimé, avec la mention "énième recréation d'un article non admissible". Ou alors, en aura retiré une partie mais n'aura pas oublié d'ajouter les avertissements "l'admissibilité est à vérifier" ou "l'article n'est pas rédigé dans un style encyclopédique".
Hurlements de la direction demandant ce que fait cette horreur à la place de "leur" texte. Excuses plates de votre responsable affirmant (sincèrement ou non...) ne pas être au courant de "vos" bêtises. Votre stage ne sera pas validé.

Alors, si vous voulez éviter cette tragédie, dès qu'on vous demande de créer l'article de "votre" entreprise sur Wikipédia, renseignez-vous au préalable, et s'il semble évident qu'elle n'entre pas dans les critères, prenez les devants et expliquez à votre responsable que l'article ne passera pas, et qu'aucune loi ni aucun contrat n'oblige Wikipédia à accepter un article qui ne respecte pas ses règles. C'est difficile puisque vous n'êtes "que" stagiaire, mais en ne le faisant pas, vous ne ferez que repousser l'échéance, et rendre l'échec encore plus difficile à supporter après avoir travaillé pendant tout votre stage : mieux vaut prendre les devants.